Le syndrome des expatriés de longue durée

Le syndrome des expatriés est en quelque sorte considéré comme étant un petit problème concernant la plupart du temps les expatriés. Il s’agit en grande partie d’une grande difficulté à retourner vivre au pays après de nombreuses années passé à l’étranger. Le syndrome des expatriés incitent en effet la plupart du temps les nationaux d’un pays à repartir subitement parce qu’ils ne se sentent plus véritablement chez eux. Et outre le sentiment du non chez soi, il faut dire qu’il existe également de nombreuses raisons à ce phénomène. La durée très longue d’un séjour à l’étranger ou encore le mauvais accompagnement des entreprises sont par exemple quelques cause du syndrome des expatriés.

Une grande envie de regagner le large

Bien qu’étant commun, le syndrome des expatriés ne touchent en grande partie que les expatriés de longue durée. Le fait est que ces derniers n’arrivent plus à reprendre les veilles habitudes qu’ils ont très longtemps délaissés. A croire que le phénomène du syndrome des expatriés est un nouveau choc culturel. Bref, le fait est qu’aujourd’hui, vouloir rentrer au pays allait à peu près de soi. D’autant plus qu’il existe également quelques autres raisons qui ont quelques peu favorisé le syndrome des expatriés. C’est notamment le cas des enfants nés à l’étranger qui y ont trouvé refuge. L’idée est que ces enfants sont plus à l’aise dans leurs pays de naissance que dans leurs pays d’origine.

quelques-raisons-du-syndrome-des-expatries.jpg

Anticiper son retour pour mieux s’adapter à son ancienne vie

De la même manière qu’un départ à l’étranger ne se fait pas sur un coup de tête, le retour à la maison est aussi à prévoir afin d’éviter au maximum le syndrome des expatriés. Cela demande en effet un peu d’organisation. On doit vouloir partir comme on doit vouloir rentrer. C’est à peu près une base des voyages. Un travail au retour tout comme un accès au logement est par  exemple un excellent argument pour vouloir rentrer chez soi et pour éviter le syndrome des expatriés. Mais plus important encore, l’accès à la sécurité sociale et à l’enseignement pour les enfants est aussi primordiale pour pouvoir contrer le syndrome des expatriés.

astuces-pour-eviter-le-syndrome-des-expatries.jpg

Author: Jeanne

Share This Post On